Non classé

The X-Files The Official Archives : Interview traduite de l’auteur et extraits

Disponible le 15 septembre dans les meilleures librairies d’import et les meilleurs, un nouveau livre intitulé X-Files the official archives apporte de nouvelles infos sur les enquêtes cultes de Mulder et Scully.

300 pages d’archives avec photos et rapports d’enquêtes recueillies par.. Leyla Harrison. Après l’ultime épisode et la fuite de Mulder et Scully, Skinner aurait demandé à Harrison de collecter les archives. Sur le site Coming Soon, quelques pages et une interview de l’auteur, Paul Terry, sont disponibles. Voici une traduction de  l’entretien et les 7 pages extraits du livre et les visuels disponibles sur Amazon.

 

ComingSoon.net: Quel a été le processus de création de ce livre?

Paul Terry: J’ai vu la série plusieurs fois mais faire ce livre a nécessité de revoir et revoir encore et de faire pause ! Je voulais faire un recueil des moindres documents utiles aux enquêtes. Puis j’ai assigné chaque épisode avec un thème comme “The Syndicate,” “Cryptid,” ou “The Occult”… Pour écrire un livre qui se situe dans le monde de la série, vous devez étudier la façon dont les personnages parlent quand ils écrivent leurs rapports. Heureusement, il y a plein d’exemples dans la série sous forme de voix-off.

Ecrire ce livre requiert également beaucoup de direction artistique comme la police utilisée, le papier, le design de la preuve…

CS: Qu’est-ce que ça fait de plonger dans le monde des X-Files?

Terry: L’équipe d’archivistes Lynne Drake, Cesar Gallegos, Jennifer Vanoni et Tamarin Panama ont été formidables. 99% de ce que je voulais collecter n’existait pas. Quand j’ai envoyé ma liste à ces personne, elles ont été cherché dans les archives dans un hangar qui ressemble à celui de Indiana Jones et les aventuriers de l’Arche Perdue. L’étape d’après était une combinaison de transferts de cartons d’archives et de fouiller dans les papiers. Honnêtement, d’une perspective de fan, cette partie était folle. Mon esprit me disait « ces papeirs n’ont pas vu le jour depuis des décennies, sois prudent ». C’était très excitant d’avoir quelque chose que je cherchais quand je l’avais dans mes mains. Mais les moments les plus excitants sont ceux où je trouve une version alternative de quelque chose qui serait un excellent ajout au livre.

CS: Tout a été récupéré ou certaines choses ont-elles étaient recrées ?

Terry: La plupart des choses étaient dans les archives. Mais il y a quelques items que nous avons recréés. Nous avons également créé des items spéciaux spécialement pour certaines affaires;

CS: Quelle a été l’affaire la plus intéressante à retranscrire?

Terry: Honnêtement, toutes les affaires ont quelque chose d’unique. Le plus fun a été de pouvoir revivre ce qu’il s’est passé durant certaines affaires et dd’y ajouter un petit quelque chose. Par exemple, l’expérience de Scully avec Donnie Pfaster dans les deux épisodes a été excitante mais aussi personnelle pour elle. Par conséquent, ces rapports de terrain ont nécessité une planification et une rédaction minutieuses et détaillées. J’étais également désireux de trouver un moyen d’aborder l’aspect démoniaque de Donnie Pfaster. Et je suis vraiment content de la façon dont la fin de cette affaire s’est déroulée.

Et pour teaser, il y a des articles historiques très détaillés sur Alfred Fellig (épisode Tithonus); sur le dossier de l’affaire Chupacabra; sur le fameux Guy Man du revival. Et l’affaire des Trinity Killers (épisode 3)a fini par être un excellent exemple d’une histoire de «monstre de la semaine» qui nécessitait en fait beaucoup d’attention pour que cela fonctionne comme un rapport de terrain, car l’enquête de Mulder a eu lieu alors que Scully était toujours porté disparu.

 

CS: Quelles affaires ont été les plus difficiles?

Terry: Je ne dirais pas qu’un cas particulier était plus difficile que tout autre – c’était davantage parce qu’il y avait certains détails dans certaines affaires qui demandaient beaucoup de temps. Par exemple, le bureau des X-files a été incendié à la fin de la saison 5. J’avais donc besoin de trouver des raisons et des situations convaincantes qui expliqueraient comment les rapports de terrain de ces cinq premières saisons sont devenus une partie de ces archives mondiales.

CS: Pourquoi avoir choisi Leyla Harrison pour ce projet et pas un personnage créé de toutes pièces?

Terry: Honnêtement, à partir du moment où l’idée de ce livre m’est venue à l’esprit, j’ai pensé que ça devait être Leyla Harrison. Lorsque j’ai fait évoluer le récit qui appartient au monde fictionnel de la série, cela avait encore plus de sens: après la disparition de Mulder et Scully à la fin de la saison 9, Skinner a chargé Harrison de sécuriser les fichiers maîtres, car il ne faisait pas confiance à ceux qui ont numérisé les X-Files (comme vu dans This). J’ai pensé: «Bien sûr, ce serait Harrison!». Elle connaissait déjà les X-Files à fond. Elle a résolu les deux cas sur lesquels nous l’avons vue. Il me semblait inévitable qu’elle ait bientôt le désir de devenir agent spécial. Et Skinner aurait estimé qu’il n’y avait personne d’autre de confiance. Après tout, Harrison a idolâtré Mulder et Scully. Et comme Leyla Harrison a été créée pour honorer la mémoire d’une fan décédée, cela semblait être le moyen idéal d’ajouter une signification supplémentaire à cela.

CS: Avez-vous appris quelque chose d’étonnant ou d’inédit?

Terry: Les blu-rays ont été très utiles. En faisant de l’image par l’image, j’ai pu voir du texte, des dates et des chiffres importants sur des documents, ainsi que des noms sur des étiquettes qui ont ajouté beaucoup plus de détails à presque tous les dossiers de ce livre. Et je suis ravi et honoré que le créateur / showrunner de la série Chris Carter, et les scénaristes / producteurs exécutifs Vince Gilligan et Frank Spotnitz, aient fourni de nouveaux détails et noms de personnages. C’est vraiment spécial.

CS: Et des choses qui n »ont pas pu être dans le livre?

Terry: Pas vraiment en fait. On a augmenté la taille du bouquin pour que tout rentre.

CS: Il y a du contenu qui a été rédigé de façon manuscrite, comment avez-vous décidé de le faire?

Terry: Je ne veux pas trop en dire sur les contenus écrits, simplement parce que ça fait parti de l’expérience d’études de ces archives. Tout ce que je dirai, c’est que tout ce qui est écrit, montré ou non montré dans ce livre est intentionnel. Et je promets à tous les fans que je suis obsédé par tout cela!

CS: Il manque de nombreux cas. Cela signifie-t-il que nous pouvons nous attendre à plus de volumes? Si oui, pouvez-vous nous donner une idée de ce à quoi vous attendre?

Terry: Eh bien… si les fans apprécient ce premier livre, disons simplement que j’ai déjà un plan très détaillé pour le suivant. Et ils sont interconnectés à ce premier volume. Mais, comme tous les livres officiels de ce genre, cela dépend entièrement de la qualité du premier livre. Alors, je croise les doigts. J’aimerais beaucoup faire des autres volumes.

2 Replies to “The X-Files The Official Archives : Interview traduite de l’auteur et extraits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *