L’Huile Noire – Quatrième Partie

Première Partie – Seconde Partie – Troisième Partie – QUATRIEME PARTIE

IV – L’HUILE NOIRE & LA LUTTE ANTIVIRALE …

 


« il faut très vite trouver une parade ! »
Dixit Heinrich Bronschweig – The X-Files : Fight The Future
Goulag de Tunguska / Russie.
L’apport des agents double.

Comme nous avons pu le voir, des agents double russes (Marita Covarrubias, Alex Krycek…) évoluent dans les hautes sphères du gouvernement américain et/ou du Consortium. De ce fait, les Russes ont grâce à eux une assez bonne connaissance des tenants et aboutissants de la conspiration américaine depuis de nombreuses années.

Les informations qu’ils possèdent concernent aussi bien les termes du pacte qui unit le Consortium aux colons que la menace que fait peser l’huile noire sur l’humanité. Les Russes ont très bien compris la gravité de la situation dans laquelle ils se trouvaient.

Le Consortium a confisqué la démocratie et accepté de devenir le bras de l’ennemi. Une parade devait être rapidement mise en œuvre et ce, avant qu’un hybride parfait issu d’une thérapie génique ne voit le jour (signe du lancement de la colonisation)… Mais comment survivre à une apocalypse virale ? ! Les hommes du Consortium, eux, possédaient au moins un fœtus extraterrestre… Un avantage certain ! Car grâce à lui ils disposaient d’une base sur laquelle bâtir leur recherche antivirale !


Octobre 1973 – Naissance du Consortium
Les Russes et le monde pris en otage…
Photographie / Épisode 6X12 : One Son

La guerre du Golfe.

Terry Edward Mayhew est le leader d’un groupuscule d’extrême droite qui mène des actions de terrorisme sur le sol américain. Il est aujourd’hui incarcéré dans une prison fédérale pour la planification d’un attentat à la bombe…

L’armée russe aurait, selon ses dires, fourni du « cancer noir » à l’armée irakienne en 1990. Mayhew prétend que c’est pour se protéger des effets de cette « arme biologique » que les soldats américains se sont « gavés » de pilules sur le champ de bataille !


Terry Edward Mayhew – Leader d’un groupuscule d’extrême droite
Narrant ici l’utilisation du « cancer noir » en tant qu’arme biologique
Guerre du Golfe Persique (1990 – 1991)
Photographie / Épisode 4X10 : Terma

Par ailleurs, le gouvernement américain aurait, une fois n’est pas coutume, menti par omission ! Une confrontation avec l’huile noire durant le conflit était bien la dernière chose à laquelle il pouvait s’attendre de la part des irakiens !

Pris de cours lorsque ses soldats ont commencer à subir les effets de l’huile noire ! Ce dernier s’est alors abstenu de révéler qu’il connaissait la nature de cet agent mortel et qu’il n’existait aucun remède. Les soldats devaient avant tout continuer à se battre…


Un soldat américain face à la menace des armes biologiques
Guerre du Golfe Persique (1990 – 1991)
Photographie / Épisode 5X02 : Redux

Chronologie de la recherche antivirale russe.

Compte tenu des événements rapportés ci-dessus, on peut penser que c’est à la fin des années 1980 que des géologues russes ont découvert les débris du bolide qui provoqua le cataclysme de Tunguska. Ces mêmes débris qui n’avaient jamais été retrouvés par les nombreuses expéditions lancées depuis 1908… Fait compréhensible étant donné que même à l’heure actuelle l’immense zone concernée par le cataclysme n’a pas encore été totalement couverte !

L’analyse de cette roche a révélé qu’elle était âgée d’au moins 4 milliards d’années et qu’elle était probablement originaire de Mars. Cependant, ces informations n’étaient que d’un intérêt limité pour les Russes si l’on considère la découverte capitale qui a été réalisée… La roche renfermait un organisme extraterrestre !

Les Russes, comprenant immédiatement la portée de leur découverte, vont s’organiser pour faire face l’apocalypse. un Goulag situé à proximité du
« gisement » leur permettra de préparer leur défense… se sera dès lors le centre névralgique de la recherche antivirale russe !


Goulag de Tunguska situé au cœur de la Taïga
Sibérie Orientale – Russie
Photographie / Épisode 4X10 : Terma

Ce goulag (situé à proximité de la carrière où la roche a été découverte) est une aubaine ! Les prisonniers seront, en effet, utilisés pour extraire du sol la roche qui porte le « cancer noir » mais ils « participeront » également à la recherche antivirale qui sera menée au sein même du goulag.


Les prisonniers du goulag de Tunguska
Bien triste sort que le leur…
Mais « il n’y a rien de plus beau que l’obstination de la vie ! » 
Photographie / Épisode 4X10 : Terma



Les prisonniers du goulag « travaillent » à l’extraction d’une roche martienne
Ironie du sort… Certains d’entre eux sont les géologues qui ont découvert la roche
Photographie / Épisode 4X09 : Tunguska

Des centaines d’hommes sont morts lors de ces expérimentations… Les premiers cobayes ont été littéralement sacrifiés ! Ils ont été exposés au « cancer noir » uniquement dans le but de comprendre les effets du virus. C’est uniquement en 1996 que les Russes mettent finalement au point un traitement efficace, avec un bémol toutefois… Ce traitement n’immunise pas l’homme contre le « cancer noir » il ne lui permet de faire face qu’à une seule exposition (d’où l’expression de vaccin atténué ou faible).
Analyse de l’expérimentation russe.
Le traitement est administré par injection à la base du crâne, un endroit bien étrange pour une injection ! Toutefois, un acte probablement liée au fait que l’huile noire se concentre autour de l’épiphyse lorsqu’elle envahit un hôte.


La phase de test débute par l’administration du traitement à la base du crâne…
Projet russe de recherche antivirale
Photographie / Épisode 4X09 : Tunguska

Voici une question qui a été posée mainte fois : Quelle est l’utilité du bras gauche pour les tests russes ! ?

L’affaire Tunguska nous apprend qu’à l’instar du gouvernement américain dans les années 1950, le gouvernement soviétique a profiter lui aussi d’une vaste campagne de vaccination antivariolique pour cataloguer l’ensemble de sa population. Une idée soufflée sans doute par l’un des agents double infiltré au sein du gouvernement américain !

Le gouvernement soviétique utilise aujourd’hui cette base de donnée pour sélectionner des cobayes susceptibles de faire avancer la recherche antivirale ! Les résultats individuels sont par la suite enregistrés informatiquement et reliés aux « fichiers SEP russes » de chaque cobayes !

Mulder n’étant pas russe, il n’a donc pas été catalogué lors de la campagne russe de vaccination antivariolique… une biopsie a donc été réalisée sur sa cicatrice du vaccin antivariolique afin d’intégrer son « numéro de série » à la base de donnée russe !


Une biopsie est faite sur le bras gauche à l’endroit de la cicatrice du vaccin antivariolique
Projet russe de recherche antivirale
Photographie / Épisode 4X09 : Tunguska

Le bras gauche est le bras qui reçoit le vaccin antivariolique. Une fois que l’on sait cela on peut comprendre en quoi une personne dépourvue de son bras gauche devient inutilisable pour les tests… En effet, s’il n’y a plus de bras gauche, il n’y a par conséquent plus de « numéro de série » et donc plus aucun moyen de situer les informations des tests passés ou même la possibilité de réaliser de futurs tests car ils ne pourraient pas être archivés !


Les hommes qui ont échappé au Goulag et aux expérimentations
Devenus manchots ils se cachent désormais dans la forêt de Tunguska
Photographie / Épisode 4X10 : Terma



Les hommes de la forêt « protégeront » Krycek à jamais
des expérimentations faites au Goulag
Ce n’est pas la peine de pleurer Alex… Nous on adore ta prothèse !
Photographie / Épisode 4X10 : Terma

Enfin, l’expérience s’achève par une exposition au « cancer noir »… (*) Allongé sur une table et recouvert d’un filet métallique, le cobaye attend qu’un robinet logé au-dessus de sa tête déverse l’huile noire sur son visage !

Le jeu du « petit bonheur la chance » peut alors commencer ! Si le cobaye a reçu une version suffisamment aboutie du traitement et un dosage adapté… Le « cancer noir » sera éliminé de son organisme. Dans le cas contraire…

(*) Une scène d’une rare beauté artistique (noirceur, terreur, suspense… du 100% X-Files) ! Pour moi incontestablement le plus bel effet visuel de toute la série !


La phase de test se termine par une exposition au « cancer noir »
Projet russe de recherche antivirale
Photographie / Épisode 4X09 : Tunguska

Qui sont les cobayes ?

Même si le docteur du goulag de Tunguska prétend que seul les criminels subissent les tests (c’est peut être ce qu’on lui a fait croire)… il n’en est rien ! Les paroles du géologue qui a découvert la roche martienne, celles des « manchots » de la forêt ou celles de l’épouse de l’homme qui effectue les livraisons au goulag… sont autant de preuves du contraire !


L’épouse de l’homme effectuant les livraisons au Goulag de Tunguska
« Le test ! …Ils tuent tout le monde pour ce test. »
Photographie / Épisode 4X10 : Terma

Le cas « Dimitri ».

Dimitri est un jeune gamin du Kazakhstan qui a assisté à l’arrivée des rebelles sur Terre. Ce qu’il a vu est la déclaration de guerre qu’ont adressé ces derniers au Consortium et aux Colonisateurs. Après lui avoir tiré les vers du nez, Krycek a placer d’autres vers dans le corps de Dimitri pour qu’il ne parle à personne de ce qu’il a vu ! Pour Krycek « la connaissance c’est le pouvoir » !


Dimitri infecté par l’huile noire…
mais ne souffrant pas de ses effets grâce au traitement
L’huile noire n’attend juste que les coutures cèdent pour le quitter
Photographie / Épisode 5X13 : Patient X

Krycek a fait administrer une dose du traitement à Dimitri. Il l’a soumis ensuite au test et lui a cousu les orifices du visage… emprisonnant ainsi l’huile noire dans ce corps. L’entité extraterrestre, incommodée par la présence du traitement, tentera de quitter ce « corps pollué » dès que l’occasion s’en présentera… Un piège soigneusement élaboré dont Marita Covarrubias fera les frais !


Marita est infectée par l’huile noire
Subtilisé Dimitri à Krycek pour tenter de le faire parler n’était pas une bonne idée !
Photographie / Épisode 5X14 : The Red And The Black

Centre de convalescence de Boca Raton / Floride…
Ou le vrai départ de la recherche antivirale américaine.

Entre 1973 et 1990, la recherche antivirale américaine menée à partir de fœtus s’est révélée peu fructueuse… Le Consortium avait besoin de revoir sa politique de recherche et développement… Le Consortium avait besoin d’expérimenter sur l’homme ! Mais comment ?

Avec la Guerre du Golfe et l’utilisation de l’huile noire comme arme biologique… le Consortium découvrait que les Russes disposaient d’un accès à l’huile noire ! Les hommes du Consortium devaient maintenant eux aussi posséder cette « matière première » qui leur faisait défaut… Condition sine qua none pour que l’expérimentation sur des sujets infectés soit réalisable… et donc que l’éventualité d’un vaccin efficace devienne une réalité !

Des « émissaires » américains ont donc, dans un premier temps, été envoyé en Russie pour localiser la source d’approvisionnement des Russes en huile noire… une fois celle-ci localisée le Consortium débuta dans un second temps ses opérations de contrebande !


Un « émissaire » du Consortium en provenance de République de Géorgie
Lors d’un contrôle aléatoire on trouvera dans sa mallette les échantillons d’une roche toxique
Photographie / Épisode 4X09 : Tunguska

Parallèlement à cela, le Dr Bonita Charne-Seyre qui est membre du Consortium a accepter de mettre à contribution, pour les besoins de la lutte antivirale, sa chaîne de centre de convalescence ainsi que ses patients… Des «émissaires» faisaient alors régulièrement le déplacement pour l’approvisionner en huile noire.


Le docteur Charne-Seyre peu avant son meurtre
Virologue spécialiste du virus de la variole
Membre de l’Organisation Mondiale de la Santé
Photographie / Épisode 4X10 : Terma

Quels ont été les résultats ? La recherche était en bonne voie mais les formidables efforts de Krycek pour détruire la recherche américaine ont porté leurs fruits et la contrebande américaine d’huile noire cessa en novembre 1996… Privant le consortium de sa seule source d’approvisionnement en huile noire !


La destruction du programme américain de lutte antivirale
Auteur : Vassily Pescow (ex-KGB) sur l’initiative d’Alex Krycek
Photographie / Épisode 4X10 : Terma

Les américains n’auront eu le temps de mettre au point qu’un traitement aux résultats plus que médiocre ! celui-ci n’étant uniquement capable de tenir un hôte infecté en état de conscience… mais tout de même condamné à court terme !
Fort Marlene / Maryland…
Ou le renouveau de la recherche antivirale américaine.

La recherche américaine est relancée après les événements de mars 1998 et le retour de Krycek aux Etats-Unis [Cf. Épisode 5X13 : Patient X & Épisode 5X14 : The Red And The Black]. En effet, ce dernier est amené à livrer le traitement qu’il a volé aux Russes pour légitimer son retour au sein du Consortium sous la protection du Well Manicured Man. Tous deux espèrent ainsi rallumer le feu de la résistance au sein du groupe…

L’analyse du traitement russe a permis de connaître sa composition exacte… Le consortium sait désormais comment le fabriquer. Mais il rejette tout de même l’éventualité d’une alliance avec les rebelles sans visages car aucun vaccin n’a encore vu le jour… La survie passe donc par la collaboration !

Plusieurs ampoules de ce traitement seront fabriquées voire utilisées dans les mois et les années à venir…
[Cf. Épisode 5X14 : The Red And The Black ; The X-Files : Fight The Future…]


Marita Covarrubias reçoit une ampoule du traitement russe
Seule condition pour qu’il agisse efficacement…
Celui-ci doit être administré dans les 92 heures qui suivent la contamination
Photographie / Épisode 5X14 : The Red And The Black

Le traitement russe à la particularité d’être inutilisable sur les cobayes qui ont « à leur actif » plus de 92 heures de contamination. Lors du renouveau de la lutte antivirale en mars 1998, l’objectif visé par le Consortium est de parvenir à modifier le traitement russe pour en faire un vaccin qui immunisera les hommes des effets néfastes de l’huile noire de manière définitive.

C’est à ce projet qu’a « participé » Marita Covarrubias peu après son rétablissement. Les chercheurs du Consortium l’ont exposée de manière répétée à l’huile noire afin de tester les vaccins expérimentaux qu’ils développaient… tous dérivés du traitement russe. En février 1999, ces recherches sont toujours en cours…

 



Marita Covarrubias en février 1999
Cobaye dans le renouveau de la lutte antivirale américaine
Notre belle informatrice « évalue » l’efficacité des vaccins expérimentaux du Consortium
Photographie / Épisode 6X12 : One Son

Ces expériences sont menées dans les laboratoires de biologie de Fort Marlène… Rappelons, que c’est également en ce lieu qu’est entreposé le fœtus extraterrestre ! Les chercheurs du Consortium ont par ailleurs sous-traité une partie de la recherche aux laboratoires de Roush Technologies basés à Phoenix / Arizona.
Roush Technologies / Phoenix – Arizona…
Ou la délégation d’une partie de la recherche antivirale.

« ROUSH TECHNOLOGIES » est une société de biotechnologie « filiale » du très occulte Consortium. Le personnel de cette société est composé de divers scientifiques mais aussi de hauts responsables de l’appareil d’État américain qu’elle rémunère de manière assidue.


Roush Technologies / Phoenix – Arizona
Société de biotechnologie
Photographie / Épisode 6X01 : The Beginning

L’activité de cette société se résume à la réalisation de certains projets spéciaux pour le Consortium. La plupart des employés travaillent au sein même des locaux de Roush Technologies… Quant aux autres, ils agissent au cœur des différentes agences gouvernementales où ils sont infiltrés. Les projets réalisés par Roush Technologies sont essentiellement des projets à composantes biologiques. On peut citer notamment la création de « chimères » ou la lutte antivirale…


Michael Kritschguau – Ministère de la Défense (D.O.D.)
Rémunération assurée par le Ministère de la Défense et Roush Technologies
Photographie / Épisode 5X03 : Redux II



Scott Blevins – Federal Bureau of Investigation (F.B.I.)
Rémunération assurée par le Ministère de la Justice et Roush Technologies
Photographie / Épisode 5X03 : Redux II

Après les événements survenus dans le Nord du Texas au cours de l’été 1998 [Cf. The X-Files : Fight The Future], le Consortium possède aujourd’hui (*), à l’instar des Russes, son propre gisement d’huile noire.

(*) Souvenez-vous… Les Russes avaient mis un terme à la contrebande américaine lors de l’affaire Tunguska !

C’est dans le cadre de cette découverte que Roush Technologies reçoit pour mission l’étude de ce « nouveau cancer noir » (*) capable d’engendrer des Entités Biologiques Extraterrestres (E.B.E.).

(*) avant l’été 1998, le Consortium ignorait tout des facultés « reproductrices » de l’huile noire. En effet, la version du virus volée sur le site de Tunguska et utilisée jusqu’alors dans les essais américains n’était pas capable d’une telle prouesse.


Stevie au centre d’un gisement d’huile noire vieux d’au moins 37000 ans
Eté 1998 – Nord du Texas
Photographie / The X-Files : Fight The Future

En novembre 1998, Sandy un employé de Roush Technologies est contaminé par l’huile noire à l’insu de ses collègues… Ce dernier va pourtant demeurer conscient et capable de se mouvoir (*). A la fin de sa journée de travail, Sandy sera raccompagné chez lui par ses collègues… [Cf. Épisode 6X01 : The Beginning]

(*) …ce qui n’était pas absolument pas le cas de Stevie qui, peu après sa contamination, a été découvert dans un état comateux [Cf. The X-Files : Fight The Future].



Sandy – Employé Roush Technologies
Ici, conscient malgré une contamination par l’huile noire
Photographie / Épisode 6X01 : The Beginning

__________________________________
EN CAS D’ALERTE !

Les procédures de sécurité dans les laboratoires de recherches biologiques imposent au personnel menant des travaux sur les virus de se faire vacciner quand les vaccins existent… Ceci afin de prévenir les cas de contaminations accidentelles au cours de certaines manipulations.

__________________________________
Par conséquent, ces scientifiques qui étudient l’huile noire retrouvée sur le site du Texas ont sûrement reçu des injections préventives du traitement russes. Traitement qui est en la possession du Consortium depuis Mars 1998… Date à laquelle Krycek quitte la Russie pour revenir aux États-Unis. [Cf. Épisode 5X14 : The Red And The Black]

Sans doute Sandy a-t-il été contaminé à un moment ou les effets de ce traitement étaient en train de se dissiper. Justifiant à la fois son état de conscience puis son décès. Le traitement étant encore suffisamment efficace pour le garder conscient après l’infection par l’huile noire mais plus assez pour le sauver…

Cette hypothèse est d’ailleurs confirmée par un autre cas dont les caractéristiques sont presque similaires. En décembre 1996, « Tante Janet », une patiente d’un centre de convalescence de Boca Raton en Floride, n’a jamais sombré dans le coma malgré son exposition à l’huile noire. Elle a eut conscience d’elle-même et de ses souffrances jusqu’au jour de son euthanasie.


Tante Janet – Patiente au centre de convalescence de Boca Raton – Floride
Ici, consciente malgré une contamination par l’huile noire
Photographie / Épisode 4X10 : Terma

Ce phénomène était en réalité une conséquence de la faible avancée des recherches du Consortium pour découvrir un vaccin contre l’huile noire. A cette époque, contrairement aux russes, le Consortium ne savait que maintenir ses cobayes dans un état de conscience sans pour autant pouvoir expulser l’huile noire de leur organisme. Ce qui pour les cobayes était la source de terribles souffrances infligées par le virus extraterrestre. [Cf. Épisode 4X10 : Terma]
S.R. 819… Dernière Chance ?
La résolution sénatoriale 819 est un plan de financement dont l’objectif est de fournir des fonds et du matériel médical à l’Organisation Mondiale de la Santé… Les principaux bénéficiaires de cette aide étant les pays du Tiers-Monde (*).

(*) in-jokes : les scénaristes d’X-files devraient peut-être revoir leurs cours d’économie et de géographie pour comprendre ce qu’est la notion de Tiers-Monde !


Richard Matheson – Sénateur des Etats-Unis
Sous-comité du Sénat sur les affaires de renseignement
Photographie / Épisode 6X10 : S.R. 819

__________________________________
Le vote des résolutions sénatoriales.

Une résolution sénatoriale n’est soumise au vote des sénateurs (autrement dit, du Congrès) qu’après analyse et avis favorable de spécialistes compétents et de responsables du FBI… Ces précautions visent à prévenir un éventuel détournement de la résolution sénatoriale à des fins criminelles. Lorsqu’une faille est décelée, le texte est remanié …

__________________________________
Le Docteur Kenneth Orgel est conseiller au sous-comité du Sénat sur l’éthique et les nouvelles technologies (*). C’est de part sa position qu’il découvre en Janvier 1999 une flagrante violation des lois sur l’exportation impliquant une nouvelle technologie.

En effet, quelqu’un envisage d’utiliser la résolution sénatoriale 819 pour faire quitter le pays à une technologie révolutionnaire qui vient d’être mise au point, une technologie qui pour le monde entier en est encore à ses balbutiements : LA NANOTECHNOLOGIE.

C’est dans ce contexte que le Docteur Kenneth Orgel prend l’initiative d’en avertir le Directeur Adjoint aux Affaires Criminelles : Walter Skinner…

(*) …même si la VF nous parle de « sous-comité du Sénat sur les minorités blanches et les nouvelles technologies ».


Docteur Kenneth Orgel – Physicien
Conseiller au sous-comité du Sénat sur l’éthique et les nouvelles technologies.
Photographie / Épisode 6X10 : S.R. 819

Il s’avère que le principal suspect dans cette affaire est Alexander Lazreg. Diplomate tunisien, plus exactement, attaché culturel de la mission tunisienne à Washington, ce dernier a reçu pour mission de faire sortir cette technologie des Etats-Unis.

Grâce à l’appui du « très compromis » Sénateur Richard Matheson et sous le couvert de la résolution sénatoriale 819, la nanotechnologie sera exportée « légalement » vers la Tunisie en tant que simple matériel médical.


Alexander Lazreg – Diplomate tunisien
Attaché culturel de la mission tunisienne à Washington
Photographie / Épisode 6X10 : S.R. 819

Les pressions exercées sur le Docteur Kenneth Orgel (menaces de mort) et sur le Directeur Adjoint Walter Skinner (envahissement nanotechnologique) doivent les amener à ne plus s’opposer au vote de la résolution sénatoriale 819 par le Congrès.

Même si son nom n’est jamais clairement évoqué au cours de cette affaire, il est plus que probable que le destinataire de cette technologie n’est autre que Conrad Strughold. Ceci pour au moins 2 raisons :

Premièrement, nous savons que le Consortium tient de gré ou de force de nombreux membres du Congrès (les sénateurs Sorenson ou Matheson pour ne citer qu’eux…). Deuxièmement, nous savons que Conrad Strughold est résident de la République de Tunisie.


Conrad Strughold – Chef suprême du Consortium
Foum Tataouine – République de Tunisie
Photographie / The X-Files : Fight The Future

Le fait que Krycek ait détourné cette technologie afin d’étendre son emprise sur le Directeur Adjoint Skinner n’est qu’accessoire… Le véritable point important de l’affaire réside dans une simple et unique question, à savoir : Pour quelle raison Strughold s’intéresse-t-il autant à cette nouvelle technologie… Pourquoi tant d’efforts pour se l’approprier ?


La nanotechnologie détournée de son but initial par Krycek…
Des nanomachines « à l’œuvre » dans le corps du Directeur Adjoint Walter Skinner
Photographie / Épisode 6X10 : S.R. 819



Le Directeur Adjoint Walter Skinner
Victime de nanomachines programmées pour le tuer
Photographie / Épisode 6X10 : S.R. 819

La réponse à cette question n’a encore jamais été révélée… pour la découvrir laissons de côté quelques instants notre synthèse de l’huile noire et intéressons-nous au potentiel de la nanotechnologie.

__________________________________
La nanotechnologie… Préambule.

La nanotechnologie sous-entend une fabrication à l’échelle moléculaire. Un nanomètre est un milliardième de mètre, soit la dimension de 3 à 4 atomes contigus.

La nanotechnologie propose la fabrication à la nano-échelle de nouveaux dispositifs possédant des propriétés extraordinaires. La mise au point de pareils instruments permettra d’étudier et de manipuler des atomes individuels.
L’échelle « nano »… Quelques exemples.

– Diamètre d’un atome d’hydrogène : 0,1 nanomètre
– Largeur d’une molécule d’ADN : 2,5 nanomètres
– Dimensions des circuits micro-électronique actuels : 150 nanomètres
– Diamètre du globule rouge d’un être humain : 800 nanomètres
– Taille moyenne d’un être humain : 1,7 milliard de nanomètres

 



Exemple de nanostructure
Taille : 330 nanomètres
Photographie / www.physik.uni-karlsruhe.de

La « nanocomputer technology »… L’avenir de l’industrie.

La nanotechnologie facilitera l’élaboration de processeurs et de dispositifs à mémoire basés sur des phénomènes physiques ou chimiques. Ceci permettra aux concepteurs d’ordinateurs de franchir l’obstacle que constitue la loi de Moore, qui prévoit que les méthodes actuelles (de nature lithographique) atteindront leur capacité maximale d’ici 2005. Aux États-Unis, les travaux du Dr Stan Williams et de M. Phil Kuekes, qui travaillent chez Hewlett-Packard, avancent à grands pas vers la mise au point d’un ordinateur moléculaire.


La nouvelle génération de processeur informatique
Photographie / www.rpi.edu

La nanobiologie… L’avenir de l’homme.

En matière de nanoscience, le projet le plus ambitieux aujourd’hui est sans nul doute celui que mènent en collaboration des chercheurs américains et canadiens. Ces hommes tentent de développer des nanomachines programmées pour la lutte contre les virus mortels (SIDA, Ebola…). En quoi consiste leur projet ?

Des nanomachines sont introduites dans un organisme infecté par un virus « x » dont on a préalablement définit les caractéristiques. Disposant de ces précieuses informations, les nanomachines vont alors se mettre activement à la recherche du virus… Une fois ciblé, ce dernier est capturé au moyen d’un « aspirateur » puis stocké dans un conteneur parfaitement hermétique. En définitive, le virus devient inopérant et inoffensif car mis en isolement !

Des solutions toutes aussi efficaces pourraient être apportées dans le traitement de divers cancers ou celui de maladies génétiques ! Les nanomachines seraient en effet de formidables vecteurs lors de soins par thérapie génique.


La révolution nanotechnologique au secours de la médecine
Des nanomachines utilisées pour le dépistage et le traitement des maladies
Photographie / www.admiroutes.asso.fr

__________________________________
Après ces quelques informations scientifiques, une seule hypothèse peut germer dans nos esprits ! Il semblerait que le leader du Consortium ait vu dans la nanotechnologie une formidable alternative à la recherche d’un vaccin contre l’huile noire !

En effet, le traitement volé aux russes n’est pas un vaccin… car il ne permet de faire face qu’à une seule exposition au virus extraterrestre. Or, par définition, un vaccin doit immuniser son receveur de manière définitive.

Des nanomachines seraient, quant à elles, présentes dans l’organisme 24h/24h et programmées pour détecter, capturer, et confiner tout virus qu’il soit terrestre ou extraterrestre ! Quelle meilleure protection (autre celle assurée par des milliers de nanomachines) pourrait bien exister ?

CONCLUSION

Voici un recensement de tous les êtres humains ou extraterrestres qui ont été infectés par l’huile noire au cours des sept premières saisons de la série The X-Files. Si par hasard un cas d’infection m’avait échappé, je compte sur vous pour me le signaler !
Huile noire : typologie des cas de possession…



Alien Bounty Hunter
Épisode 2X16 : Colony
Épisode 2X17 : End Game



Alien Bounty Hunter
Épisode 3X24 : Talitha Cumi
Épisode 2X17 : Herrenvolk



Alien Bounty Hunter
Épisode 5X14 : The Red And The Black



Josh Exley
Épisode 6X20 : The Unnatural



Alien Bounty Hunter
Épisode 6X20 : The Unnatural



Alien Bounty Hunter
Épisode 7X22 : Requiem



Stanford – Commandant du Zeus Faber
Épisode 3X15 : Piper Maru
Épisode 3X16 : Apocrypha



Pilote du Mustang P-51
Épisode 3X15 : Piper Maru



Gauthier – Marin sur le Piper Maru
Épisode 3X15 : Piper Maru



Joan Gauthier – Épouse de Gauthier
Épisode 3X15 : Piper Maru



Alex Krycek
Épisode 3X15 : Piper Maru
Épisode 3X16 : Apocrypha

Huile noire : typologie des cas de stase et/ou gestation…



L’homme de Neandertal
Souche virale : Texas
Réaction au virus : stase (et probablement gestation)
Soins apportés : aucun



L’agent des douanes de l’Aéroport d’Honolulu
Souche virale : Tunguska
Réaction au virus : stase seule (huile noire stérile)
Soins apportés : aucun



Dr Sacks – Exobiologiste à la NASA
Souche virale : Tunguska
Réaction au virus : stase seule (huile noire stérile)
Soins apportés : traitement russe post-exposition au-delà des 92 heures de contamination… effets nuls



Agent Spécial Fox Mulder – FBI
Souche virale : Tunguska
Réaction au virus : Stase seule (huile noire stérile)
Soins apportés : traitement russe pré-exposition



Tante Janet
Souche virale : Tunguska
Réaction au virus : Infection effective mais absence de stase
Soins apportés : traitement américain pré-exposition



Les patients du centre de convalescence de Boca Raton / Floride
Souche virale : Tunguska
Réaction au virus : Infection effective mais absence de stase
Soins apportés : traitement américain pré-exposition



Marita Covarrubias
Souche virale : Tunguska
Réaction au virus : stase seule (huile noire stérile)
Soins apportés : traitement américain post-exposition (inefficace) et traitement russe post-exposition



Dimitri
Souche virale : Tunguska
Réaction au virus : Infection non effective et absence de stase
Soins apportés : traitement russe pré-exposition



Stevie
Souche virale : Texas
Réaction au virus : stase (et gestation avortée)
Soins apportés : aucun



Les quatre pompiers de la ville du Texas
Souche virale : Texas
Réaction au virus : stase et gestation avortée pour trois d’entre eux
Soins apportés : aucun



Les prisonniers du vaisseau de Wilkes Land
Souche virale : Antarctique (identique à celle du Texas)
Réaction au virus : stase et gestation
Soins apportés : aucun



Marita Covarrubias
Souche virale : Texas
Réaction au virus : absence de stase et de gestation
Soins apportés : nouveau traitement américain injecté pré-exposition



Sandy – Employé de Roush Technologies
Souche virale : Texas
Réaction au virus : absence de stase mais gestation effective
Soins apportés : injections préventives du traitement russe (probablement)

Voilà, c’est terminé ! ! !

Special Thanks au site www.nirgal.net de la planète rouge à l’origine de la vie !

Special Thanks au site www.astrosurf.com/lombry/index.htm Projet Luxorion de Thierry Lombry et à son dossier sur le Mystère Tunguska !

Special Thanks aux sites www.lvei.netwww.xfroadrunners.comhttp://xfphotos.fredfarm.comwww.idealistshaven.comet www.thexfiles.com pour les nombreuses captures d’écran qui ont permis d’illustrer cette synthèse !

 

Laisser un commentaire