La Règle du jeu (Hell Money)


Diffusion US: 29 mars 1996
Diffusion Fr: 19 octobre 1996

Episode : 19
Audiences : 14,86

Synopsis : La terreur frappe à Chinatown, durant le festival des ”fantomes affamés”, une loterie démoniaque, un chirurgien au sang froid, une chambre secrète, et une grenouille qui vit à l’interieur de cadavres.

Dans les coulisses : * Lucy Liu, la ”Ling” de la série ”Ally McBeal” joue dans cet episode.

– La magie chinoise ne se fonde pas sur les quatre éléments occidentaux : le feu, la terre, l’air et l’eau, mais sur cinq : la terre, le feu, le bois, le métal et l’eau. Chacun d’eux correspond à une partie importante du corps humain. Le feu, par exemple, correspond au coeur. Ainsi, lorsque, pendant le Jeu, un joueur malchanceux pioche une tuile de ”feu”, tout le monde dans la salle comprend qu’il est condamné, puisqu’il va devoir donné son coeur.

– ”L’argent diabolique” qui donne son titre à l’épisode dans la version originale existe réellement. Lors du nouvel an chinois et à tous les anniversaires de la mort d’un membre de la famille, on brûle des billets de banque spécialement imprimés pour cet usage, afin d’en faire don au monde des esprits. Il est également courant de brûler des images en papier ou des reproductions de voitures, de maisons, de nourriture ou d’autres offrandes aux ancêtres.

– C’est Chris Carter qui a eu l’idée de concevoir un épisode d’après le jeu de la pyramide avec des organes. Bien sûr, ce jeu est complètement fictif.

– Le personnage de Hsin était interprété par Michael Yama, un japonais, et celui de sa fille par Lucy Liu, parlant uniquement le mandarin. Or, les deux personnages étaient censés parler cantonais. Leur dialogue a du être repris en post-synchronisation, avec l’aide d’un professeur de diction. Cette décision a été notamment motivée par la réaction de la communauté chinoise, qu n’aurait pas apprécié un tel méli-mélo !

– L’épisode a été tourné dans le Chinatown de Vancouver (et non celui de San Fransisco où est censé se dérouler l’histoire). Ce même quartier avait déjà servi à figurer Hong-Kong dans ”L’Epave, 1/2”.