En ami (En Ami)


Diffusion US: 19 mars 2000
Diffusion Fr: 26 octobre 2000
Saison :
Episode : 7x15
Audiences : 11,99

Synopsis : Scully rencontre un petit garcon qui a été guéri par miracle de son cancer à l’aide ”d’anges venus du ciel dans une boule de lumière”. C’est alors que l’homme à la cigarette prend contact avec elle et lui fait une offre, qu’elle ne peut refuser... Un long voyage semé de vérités et de mensonges l’attend..

Dans les coulisses : – En ce qui concerne la scène où le CSM met ses gants dans la voiture, et qu’il relève la mèche d’une Scully endormie a une valeur symbolique. Le port du gant dans la liturgie catholique, ainsi que des gants blancs dans la Maçonnerie, est un symbole de pureté. Il évite en outre le contact direct et sans précaution avec de la matière ”impure”. Ici , comme l’on fait remarquer certains, ce serait plutôt l’inverse. Pour nous et dans la tête du CSM, c’est lui ”la matière impure” qui ne doit pas salir celle qui est pure (Scully).

Dans le dico des symboles on découvre que J. Boucher, observant qu’un magnétisme réel émane de l’extrémité des doigts, estime que les mains gantées de blancs ne peuvent laisser filtrer qu’un magnétisme transformé donnant dans le bénéfique, d’où sorte ainsi une atmosphère de sérénité et d’apaisement… La couleur des gants de CGBS étant noire, c’est bien évidemment tout l’inverse qui se produit… Le CSM étant bien conscient du mal de ses actes et ayant, sans doute, un désir de rédemption sincère, a dût d’une façon inconsciente se dire effectivement qu’il ne fallait pas ”salir Scully”…

– Intéressant la prononciation d’En Ami (encore un titre en français) ressemble à ’Ennemi’ en anglais 🙂

– William Bill Davis l’intérprète du Smoking Man se plaignait d’avoir toujours très peu (voir pas du tout) de scènes avec Gillian Anderson, c’est en partie pour cela qu’il a écrit lui-même cet épisode où ils sont enfin réunit pour tout la durée de l’intrigue.

– Référence à la fin du film (partie en Antartique), lorsque Mulder dit de Scully : ”Elle sait que je la retrouverai jusqu’au bout du monde…”