..:: RESUME SCULLY-MARATHON 2002 ::..

..:: RESUME SCULLY-MARATHON 2002 ::..
[photos dispos en cliquant ici]

Comment résumer une journée de folie vécue par une centaine de personnes ? Comment pouvoir y exprimer toutes vos réactions, tout vos commentaires, vos moments préférés ???
Le scrapbook ci-dessous est ma réponse. J’espère qu’il vous plaira et qu’il répondra à vos attentes et surtout qu’il vous rappellera les moments magiques que nous avons vécus le 11 mai 2002, ou qu’il vous donnera envie de nous rejoindre en mai 2003 … Daleia


Petit retour en arrière pour vous expliquer les origines du Scully Marathon de Paris … Tout a commencé en mai 2001 quand j’ai eu la chance d’assister au Scully Marathon de New York City. J’y ai rencontré Caryl, la coordinatrice générale des Scully Marathons et Geneviève, l’organisatrice du Scully Marathon de Montréal.

Retour en 2002, plus précisément le 10 mai. On peut vraiment dire que le Scully Marathon 2002 a commencé ce jour-là pour les organisateurs. Nous nous sommes retrouvés en fin d’après-midi dans la salle de l’Hôpital Broussais mise à notre disposition par l’Alliance Maladies Rares. Mr Clergeot de l’Association Neurofibromatoses et Recklinghausen était présent ainsi que Carole, la responsable du matériel vidéo. Nous avons eu la joie de faire la connaissance d’Estelle qui ne pouvant pas assister au marathon le lendemain, est spontanément venue nous aider la veille ? Après avoir fait le tour de la salle et réfléchis à l’emplacement de telle ou telle chose pour le lendemain, nous avons également enfermé les lots pour la tombola (et je me suis débarrassée d’un bien lourd sac :p). Une fois que le matériel vidéo a été installé nous avons pu quitter la salle.

Samedi 11 mai :

Mon Dieu Mon Dieu ça y est ! Nous sommes le Jour-J ! Nous nous retrouvons tous à la salle de l’Hôpital Broussais. Déjà, les premiers « marathoniens » sont présents. Comme la porte principale de la salle est verrouillée nous tentons tant bien que mal de flécher le parcours pour arriver à l’amphithéâtre.

C’est l’occasion pour nous de croiser Caroline Beaune déjà toute entourée de fans 🙂

Sarah : « Quand j’ai vu Malika sortir du métro (…) avec Caroline Beaune ! les filles pourront confirmer, j’étais sur le point de tomber dans les pommes (…) »

LeMartien : « Les meilleurs moments pour moi (…) quand Caroline est « apparue ». »

Aurélie : « (…) avoir croisé Caroline Beaune en arrivant au Scully Marathon … elle partait chercher quelque chose (…) bref je lui ai dit « oh je vous reconnais » elle m’a répondu « vous venez aussi, et bien on se voit tout à l’heure je reviens. » »

Daleia : « (…) voir et surtout ENTENDRE Caroline Beaune. »

Linda : « J’ai aimé la venue de Caroline Beaune. »

Une fois de retour dans le hall de l’amphithéâtre, après nos émotions et le fléchage du parcours, un groupe de X-Philes s’est déjà formé et est en train de papoter.

Nous tentons en vain de faire entendre raison aux x-philes en leur disant qu’ils peuvent commencer à déposer leurs dons et acheter des billets de tombola …. En vain parce qu’ils sont bien décidés à ne pas bouger :p Seul un cri de a part disant « La diffusion de la vidéo va commencer » aura raison de leur entêtement :ppp
Mais bon on les excuse de tout cœur puisqu’ils étaient en train de faire connaissance. Beaucoup ne se connaissaient que par l’internet alors imaginez pour de vrai !!!

Sarah : « En arrivant, une de mes amies anglaise du forum de Haven m’a fait des chtits cadeaux… » «On m’a dit que ça faisait bizarre de parler à Alien Hunter. »

LeMartien : « (…) mon arrivée dans la salle avec tous ces x-philes…. »

Aurélie : « (…) rencontrer même brièvement les gens d’ici [de Paris] et du Net. »

Daleia : « me retrouver avec des gens que j’adore avec qui je parle sur le net depuis des mois et que je n’avais jamais vus pour la plupart. »

Malika : « Avoir pu rencontrer du monde et pouvoir se revoir après. »

Maggy : « (…) je vais ajouter que vois enfin mes sisters [gillyennes] c’était du pur bonheur (…) des rencontres inoubliables. »

JDoe63 : « bravo d’avoir permis un tel rassemblement de (vrais) fans (…) »

Une fois que tout le monde s’est installé dans les rangs de l’amphithéâtre et comme nous l’a demandé Guigui, nous parlons de la pétition pour diffuser la série « The Lone Gunmen, nous diffusons le prologue d’un épisode et LeMartien s’y colle et fait un petit speech en disant qu’il a la pétition avec lui.
Les vidéos peuvent maintenant commencer ! « Super Spooky », notre mister vidéo, se met au boulot. Samtae de son côté se met à filmer …

Nous commençons par la séquence présentant tous les Scully Marathons organisés cette année. Tous les noms des villes où un marathon est organisé défilent les uns après les autres sur fond de clip avec Scully. Quand enfin les mots « Paris – France » s’affichent sur le grand écran, un véritable rugissement jaillit des rangs de l’amphithéâtre et les premières pièces volent ( et mes premières larmes de la journée coulent aussi mais bon passons :p)

Après cette séquence « présentation », nous enchaînons avec les épisodes « Le Message » (« Beyond the Sea ») et « Le Seigneur du Magma » (« Jose Chung : ‘From Outer Space’ »). Pendant que les x-philes se déchaînent dans la salle

Aurélie : « (…) l’ambiance durant les épisodes avec les premiers vrais jets de pièces et les applauses (avec notamment le premier volage de pièces quand Scully dit « sale connard de pourri » à Luther Lee Boggs dans « Le Message ».

… les organisateurs s’activent, nous préparons l’intervention de Sarah qui doit remettre un diplôme à Caroline Beaune, et nous préparons les premiers lots pour les tombolas. Les billets se vendent très rapidement et bientôt il faut aller chercher les carnets en réserve !

A la fin du deuxième épisode, nous marquons une première pause et je remets un micro et le diplôme à Sarah.

Sarah : « Quand j’ai remis le diplôme à Caroline Beaune : j’avais préparé un truc mais avec le trac j’ai tout oublié : du coup j’ai improvisé total ! Je tremblais et je me demandais si j’arriverai à sortir un mot (c’est impressionnant devant une salle bondée !!)

Juste après le discours de Caroline Beaune, qui a touché énormément de monde, voire tout le monde, LeMartien, qui n’écoutant que son cœur de fan, a surpris tout le monde en se précipitant du haut de l’amphi vers le devant de la scène où se trouvait encore Caroline pour lui demander un autographe et une bise :p

Après .. euh disons que LeMartien a montré la voie aux autres marathoniens :p Caroline Beaune a été extraordinaire de gentillesse et de disponibilité et elle a dû faire face à une horde de x-philes en quête de programmes dédicacés …
Cette « pause » improvisée a duré, plus d’une heure :p Résultat la pause déjeuné réduite au minimum et réunion de crise chez les organisateurs afin de voter pour l’épisode que nous ne voulons pas voir rester dans le marathon, euh enfin plus CSAment, pour les épisodes que nous voulons voir rester :p (ça se voit que j’écris ça un jeudi soir ??)

Après cette première pause et avoir retrouvé quelques forces, nous diffusons le premier clip de la vidéo de l’OBSSE, « Secret Love », TRES shipper et les marathoniens se défoulent en lançant des pièces à tout va et en hurlant. Nous enchaînons par l’épisode « Autosuggestion » (« Pusher »), là une nouvelle « manifestation » de la joie des participants apparaît, les fameux « tin tin tin tin tin tiiiiiin » au rythme de la musique du générique de Mark Snow :p (des fous je vous dis !!!!)

Aurélie : « L’ambiance durant les épisodes (…) avec les « tin tin tin » durant le générique. »

Sarah : « (…) Retour dans la salle : un ‘celebrating Scully’ très shipper : je crois que c’est là que je suis devenue aphone : je crois que je n’ai jamais autant gueulé, les pièces volaient de partout c’était trop fort ! »

Après l’épisode « Autosuggestion » (« Pusher »), nous diffusons « Ames Damnées » (« Syzygy »), toujours le fameux « tin tin tin tin » pendant le générique (ils sont décidément très en forme les marathoniens !!!) Beaucoup de pièces seront lancées pendant cet épisode 🙂

Sarah : « Dans « Syzygy », un moment j’ai hurlé ‘Mulder gros macho !!!’ et tout le monde a répliqué par la suite de la chanson, Lol”

Nous diffusons ensuite une nouvelle partie de la vidéo de l’OBSSE, notamment le clip « Bitch » qui connaît un succès retentissant, le refrain sera repris en chœur par toute l’assistance et les pièces voleront encore une fois.

A ce moment, la journée est bien entamée et la première estimation tombe : nous arrivons à un total de 800 euros, sans compter les pièces (qu’il faut d’ailleurs aller ramasser, classer selon leur valeur et « revendre » aux marathoniens en manque de munitions :p …)

Spooky met en route un nouvel épisode et vient me chercher pour me prévenir que quelqu’un me cherche. Il s’agit en fait des parents de Gen qui sont de passage à Paris. Ils sont venus me surprendre et me souhaiter bonne chance avec de magnifiques roses. Ils sont adorables :)) Merciiiiii

Au fil de la journée, des épisodes, des clips de la vidéo de l’OBSSE, des tombolas, des lancés de pièces … le montant des dons monte de plus en plus !!!
Sarah profite d’un petit moment de repos pour réaliser une interview de Caroline Beaune.


Sarah : « L’interview que j’ai faite de Caroline Beaune, je n’en reviens toujours pas, c’était pas un rêve hein ? » Note de Daleia : Non non ça n’était pas un rêve :p

A un moment de la vidéo, une surprise a été glissée, un karaoké improvisé de la chanson « Joy to the world » que chante Scully (en version originale) à Mulder dans l’épisode « Détours » (elle chante « Il descend de la montagne à cheval » en version française)… Quel délire ! Avec les paroles de la chanson en sous-titre, comme un vrai karaoké ! Encore de l’excellent boulot de la part de Betsy et cie ? (Scully : “Jeremiah was a bullfrog, was a good friend of mine, I’ve never understood a single word he said, but I helped him drink his wine” Mulder : “Chorus”, Scully : “Joy to the world, All the boys and girls, Joy to the fishes in the deep blue sea, Joy to you and me.”)

Nous arrivons bientôt à la fin de la journée, comme beaucoup de gens doivent partir, nous en profitons pour désigner le gagnant (en l’occurrence la gagnante) du gros lot, il s’agit de Maggy qui a apporté un don de 123 euros !!!

Ensuite, après une pause dîner bien méritée, nous finissons la journée avec les irréductibles x-philes marathoniens de l’extrême restant :p Arrivent dans l’ordre les incontournables épisodes que tout Scully Marathon digne de ce nom se doit de diffuser : « Existence » (« All Things ») et le hilarant « Le shérif à les dents longues » (« Bad Blood »), traditionnellement diffusés en dernière position. Je suis certaine que des kilos de pièces ont été jeté pendant ces deux épisodes, des voix se sont certainement cassées quand les mots « écrit et réalisé par Gillian Anderson » sont apparus à l’écran. Et je ne vous parle même pas du dernier épisode avec un grand numéro de tous les acteurs.

Ensuite nous arrivons à un grand moment de la journée, la diffusion du clip « True Mary », un clip qui en est à sa 3ème et sûrement dernière version, un clip magique durant lequel les marathoniens vivent quelque chose d’unique. Il est vraiment difficile de décrire ce que l’on peut ressentir quand on voit ce clip. Beaucoup de gens en ont les larmes aux yeux, non pas par sensibilité exacerbée, simplement parce qu’il est profondément émouvant, il vous prend au cœur. C’est le seul moment de la journée durant lequel la salle est plongée dans un silence presque religieux. Et je vous assure que la même chose se passe dans n’importe quel autre Scully Marathon. De New York City en passant par Rio de Janeiro, en arrivant à Sydney et en retournant à Paris, vous aurez la même réaction.

Sabrina : « Je pense que je ne suis pas la seule à penser ça, mais j’ai trouvé que le clip « True Mary » était vraiment somptueux, tellement émouvant que j’ai versé ma petite larme,bref, WAHOU. »

Aïcha : « J’avais la gorge nouée à la fin, trop d’émotions… »

Nous diffusons ensuite les derniers clips de la vidéo spéciale de l’OBSSE et finalement nous arrivons au désormais fameux « Silent Pilot ». Mais qu’est-ce donc que cela ??? Tout simplement l’épisode Pilote de la série (« Nous ne sommes pas seuls ») revu et corrigé par l’OBSSE à la sauce noir et blanc et muet. Un épisode à voir au moins une fois dans sa vie de X-Phile !!!

Enfin arrive le déchirement, la séquence des remerciement est diffusée sur l’écran géant, et puis plus rien, juste un « See you next year » … Mais on ne veut pas en finir là ! Alors d’un commun accord avec Spooky, nous décidons de diffuser un petit bonus : le making of des Scully Marathons, saison 2001.

Silvia : « Un grand merci à tous les organisateurs pour hier, c’était assez mémorable et unique, (…) pour une première fois vous vous en êtes plutôt bien tiré, congrats ! »

ZeroJanvier : « Vivement l’année prochaine !! »

Arlette : « C’était une super journée, on est resté jusqu’à la fin. Merci aux organisateurs, excellent coup d’essai. »

Abennon : « Très très très belle journée, très bonne ambiance (…) voir les épisodes sur grand écran, c’est le pied ! »

Sabrina : « Je suis sur un petit nuage mais j’ai tendance à me mettre à pleurer en y repensant. »

Maggy : « Le meilleur moment du Scully Marathon, c’est simplement le Scully Marathon, c’est d’avoir été avec vous tous, d’avoir partagé ces moments d’émotions, de pouvoir exprimer librement notre amour pour la série (…) il y a une semaine, j’ai vécu quelque chose d’extraordinaire, une fête incroyable avec des personnes d’une sensibilité et d’une intelligence (du cœur et de l’esprit) rare. »

Et puis … c’est terminé, les derniers rescapés (une vingtaine de mémoire) n’arrivent pas à partir, pas plus que les organisateurs pourtant complètement crevés … Nous ramassons les dernières pièces, faisons un rapide premier calcul, : facilement plus de 1000 euros, pas mal pour une première…
Nous nettoyons la salle, ramassons les papiers, les fleurs, tout ce qui pourrait traîner, nous rapportons le café dans la cuisine …

Je refais un dernier tour dans la salle maintenant vide … Je n’ai aucune envie de partir mais il le faut bien, toutes les bonnes choses ont une fin … Le total provisoire s’élève aujourd’hui, le 08 août 2002 à 1154.70 euros.

A l’heure des critiques, le bilan est positif, les seules critiques concernent le café (euh il était fort ?? :ppp) et le fait que peu de gens aient pu faire connaissance car les badges réalisés par Maggy n’ont pas toujours trouvé preneur… Promis on revoit notre copie pour l’année prochaine ! Pour ce qui est de la diffusion des épisodes en VO au lieu de la VF je vais voir si c’est possible aussi … là par contre je ne promets encore rien :p

Au début de cette journée, j’aurai pu étriper la première personne me demandant si je recommencerais l’année prochaine .. et là, maintenant que tout est fini, je n’ai qu’une envie : être en mai 2003 !

 

LeMartien : « Les adieux … NON les au-revoirs. »

On r’met ça ? Daleia